C’est un village bien tranquille. Chacun chez soi, chacun pour soi. Quand débarquent de drôles d’oiseaux migrateurs, qui tapent des pieds et claquent les portes, jouent de la musique toute la nuit. Assez de ce tintamarre, jetons-les dehors ! s’écrient les habitants. Mais… voilà que les étrangers entrent chez les gens, les font sortir, danser ! Ensemble, toute la nuit. Et c’est une fête comme on n’en avait jamais vue au village…